Interview with Nightwish 96

Source: Hard Rock Magazine #23
Download scans: 1, 2.
France
English translations from Nightwish Official Forum.



Alors que les Finnois avaient prévu de ne pas publier d’album live pour la tournée de Dark Passion Play, un maxi CD live accompagné d’un court DVD documentaire consacré à celle-ci voit le jour. En pleine pause avant de repartir pour leur tournée européenne, Marco Hietala nous présente Made In Hong Kong (And In Various Other Places) et revient sur les mois qui ont suivi la sortie du premier album d’une nouvelle ère.

Vous aviez déclaré que vous ne publieriez pas de CD ou DVD live après cette tournée. Pourquoi être finalement revenus sur votre décision ?


Marco Hietala : A vrai dire, c’est une publication relativement modeste que nous ne considérons vraiment pas comme CD/DVD live à proprement parler : elle comprend simplement un CD live, le DVD live ne comprend pas de parties en live. De plus, l’album lui-même est plutôt court et ne restitue pas un spectacle en entier mais des morceaux enregistrés pendant différents concerts. Ce sont simplement quelques chansons de Dark Passion Play réunies sur une sorte de EP. L’idée venait à la base de notre label car il y a une assez longue pause entre Dark Passion Play et notre prochain album donc il voulait que nous sortions quelque chose de nouveau, notamment pour promouvoir notre tournée européenne. C’est pourquoi nous avons décidé de faire ce EP dont le but était de montrer comment le groupe sonne aujourd’hui. C’est aussi un cadeau pour les fans, pour les faire patienter ! Nous y avons ajouté les clips vidéo officiels de Dark Passion Play ainsi qu’une sorte de film documentaire qui retrace l’année et demi passée sur la route.

Pourquoi n’avoir pas du coup opté pour un véritable album live ?

M.H. : Nous pensons que cela serait plus intéressant d’avoir plus de matériel de cette nouvelle période pour sortir un vrai DVD. Nous attendrons d’avoir sorti au moins deux ou trois albums avant de commencer à penser à publier à nouveau un live. Je pense que pour End Of An Era, cela fonctionnait très bien de sortir un tel objet, avec un concert complet, à ce moment-là. C’est pourquoi nous savons que nous ne recommencerons pas immédiatement cela après juste un album.

Why not to chose real live album?

M.H. We thought it would be more interesting to have more material from new period before releasing real DVD. We will wait with this release at least 2 or 3 albums before starting to think to publish new live again. I think for End of an Era, it worked well to release it this way, the full concert, at that moment. That’s why we know that we don’t start immediately this just after one album.


On remarque que vous n’avez pas essayé de masquer les coupures entre les morceaux, dues au fait qu’ils ont été enregistrés dans des lieux et à des moments différents. Un soucis d’authenticité ?

M.H. : Oui, c’est vrai que c’est quelque chose qu’il est possible de faire désormais avec toutes les techniques d’enregistrement, pour que l’ensemble sonne comme un seul concert, mais ce ne serait pas honnête. Nous n’aimons pas jouer trop sur l’illusion et préférons restituer les choses de façon authentique.

Vous avez choisi une set list exclusivement composé de morceaux de Dark Passion Play. Pourquoi cette décision de n’inclure aucune ancienne chanson ?


M.H. : Nous voulions simplement éviter que les gens commencent immédiatement à comparer. Nous avons publié End Of An Era pour notre dernière tournée avec Tarja et cette fois, c’est la première avec Anette. Si nous avions sorti d’anciennes chansons interprétées par Anette, cela aurait forcément déclenché des comparaisons : « Tarja chantait mieux celle-ci », « Je préfère avec Anette » et d’innombrables discussions de ce genre. C’est ce que nous voulions empêcher, car nous souhaitions que cet enregistrement soit tourné vers le futur, pas vers le passé.
You have chosen setlist composed only from pieces from DPP. Why this decision not to include any older song?

M.H. We wanted simply to avoid people to start immediately to compare. We released End of an Era for our last tour with Tarja and now, this is the first with Anette. If we would release older songs sang (interpreted) by Anette it would necessarily start comparing: “Tarja sung better this one” “I prefer with Anette” and uncountable discussions of that type. This is what we wanted to prevent, because we want this recording to be turned towards future, not to the past.

L’artwork que vous avez choisi est assez surprenant, très éloigné des visuels habituels de Nightwish. Etait-ce dû aussi à une volonté de montrer un nouveau visage, plus moderne ?

M.H. : L’objet choisi, une caisse pour le matériel de concert, était approprié au contenu, et puis le cadrage décalé, comme une photographie prise à la va-vite exprime bien l’atmosphère dans laquelle on est plongé au cours d’une tournée. Le temps passé sur la route, toujours dans les trajets quotidiens d’une ville à l’autre, les déchargements de matériel…

Vous avez passé un an et demi sur la route avec des concerts dans des pays où vous n’aviez jamais joué auparavant. Quels souvenirs gardes-tu de cette première partie de tournée ?

M.H. : Ce fut notre plus longue tournée, avec de superbes moments et aussi quelques bas. Nous faisons en ce moment une pause de trois mois bien méritée, avant de reprendre bientôt la route, pour notre tournée européenne, jusqu’en septembre. Nous avons effectivement pu nous produire dans des pays où nous n’avions encore jamais donné de concerts, en particulier en Chine et en Israël. Lorsque l’on se rend dans un pays comme celui-ci, on s’attend à ce que l’ambiance soit un peu particulière à cause de la situation politique mais en fait, ce fut comme dans n’importe quel autre pays. C’est vraiment quelque chose qui me fait plaisir, de voir que finalement, quel que soit le pays ou le contexte, on retrouve toujours simplement des fans de musique qui viennent voir un groupe sur scène.

Parmi les bas, il y a eu cet incident pendant votre concert à Belo Horizonte, au Brésil, où Anette a quitté la scène en plein milieu d’une chanson pour ne plus revenir, ce qui vous a contraints à écourter le spectacle…

M.H. : Je pense qu’il lui est arrivé ce qui peut arriver à n’importe lequel d’entre nous… Cet incident a été le résultat d’une addition de circonstances, ce n’était pas dû à un seul problème en particulier. Nous étions en tournée depuis plus d’un an, quasiment en continu, ce fut une tournée exténuante. La pression pendant toute cette tournée était encore pire pour elle que pour le reste du groupe, elle se demandait toujours comment les spectateurs allaient réagir à sa présence. Elle n’était pas non plus habituée au comportement des fans en Amérique du Sud, qui vous sollicitent à tout moment et vous suivent partout. Ce soir-là, toute la pression et le stress s’étaient accumulés et à cela s’est ajoutée une machine à fumée qui était mal placée sur la scène et qui a brouillé sa voix… elle a craqué. Nous avons discuté ensuite tous ensemble et dès le lendemain, nous avons joué à Brasilia, la capitale, et tout s’est très bien passé !

Tu as dit qu’il y aurait une assez longue pause entre Dark Passion Play et son successeur : avez-vous commencé à travailler sur le prochain album ?

M.H. : Je sais que Tuomas a entamé sa composition, il y travaille tout le temps en fait. Il a déjà de nombreuses idées et surtout, il a fixé son concept, mais nous n’avons pas débuté le travail de groupe autour. Pour le moment, nous sommes occupés par la tournée puis nous ferons certainement une petite pause et nous ne nous consacrerons à l’album qu’ensuite, d’autant plus que ce que Tuomas a en tête risque de prendre du temps pour se concrétiser car son idée est assez colossale ! Nous entrerons peut-être en studio en 2010.
You have told it will we quit long pause between Dark Passion Play and its successor: have you started to work on next album?

M.H.: I know that Tuomas began his composing; he is actually working all the time. He has already many ideas and especially he set the concept, but we didn’t start to work as the whole group around. For the moment being, we are occupied with touring then we will take for sure small break so we will consecrate to album only after that; in addition what Tuomas has in his head risks take time for getting concrete shape because his ideas are quit colossal. We will enter into studio probably in 2010.

Vous avez joué l’an dernier à Paris, au Zénith, et vous revenez cette année dans la même salle mais cette fois, deux soirs de suite. Le succès est toujours grandissant pour Nightwish ?

M.H. : Pour les concerts, ce n’est pas nous qui choisissons mais cela nous fait plaisir de jouer deux soirs à Paris, surtout que le public y est souvent particulièrement enthousiaste. Sinon, c’est vrai qu’en France, nos ventes augmentent, mais cela dépend des pays…

Kommentarer

Kommentera inlägget här:

Namn:
Kom ihåg mig?

E-postadress: (publiceras ej)

URL/Bloggadress:

Kommentar:

Trackback
RSS 2.0